Caroline vous emmène…

 

Un délicieux parfum de ravioli vapeur qui vient embaumer l’air, deux papis chinois qui disputent une partie d’échecs au coin de la rue, un véritable chao pao qui fond sous la langue, c’est aussi ça San Francisco…
A la croisée de Union Square, de Nob Hill, du Financial Disctrict et du quartier italien de North Beach se trouve la plus grande communauté chinoise expatriée au monde. C’est le troisième plus grand quartier chinois des Etats-Unis mais également le plus ancien.

Vous vous demandez probablement comment l’empire du Milieu a-t-il bien pu atterrir en plein cœur de la brumeuse San Francisco, je vous conseille de reprendre un verre de martini au litchi, ça risque d’être un peu long…

***

Les Débuts de Chinatown

Au cours du XIXe siècle, sous la dynastie Qing, la Chine fut en proie à de nombreux soulèvements et guerres civiles, à l’instar de la Révolte des Taiping ou de la première Guerre de l’Opium, qui comptent parmi les conflits les plus meurtriers de l’Histoire du pays. Ces rébellions ont entrainé famine et épidémies, conduisant des milliers de citoyens à fuir pour la côte californienne, attirés par la ruée vers l’or.

Très vite, la force ouvrière chinoise est devenue une menace pour les Américains qui ont instauré une série de lois discriminatoires et de mesures répressives à l’encontre de la communauté, les incitant à se réfugier entre eux dans certaines zones qui se sont progressivement transformées en une véritable ville dans la ville, c’est ainsi qu’est née Chinatown.

Il faudra attendre 1943 pour que le Chinese Exclusion Act fédéral soit abrogé mais les habitudes ont perduré.

A présent, le quartier est particulièrement apprécié des locaux et des touristes pour son folklore, son animation, ses centaines de restaurants, ses boutiques de souvenirs, ses salons de thé et sa diversité.

Un Touriste dans la Ville…

J’espère que vous avez mis de bonnes chaussures, il est temps de parsemer votre vie de sésame ! Une fois la porte du dragon franchie, il ne vous reste qu’à vous laisser guider par les lanternes rouges.
Une envie de canard laqué, de pédicure à 5$, de cours de calligraphie ? Ici, le champ des possibles est vaste comme l’Orient.

Avec plus de 150 000 habitants et une affluence touristique qui n’a rien à envier au Golden Gate, Chinatown est un petit quartier bondé aux heures de pointes où il fait bon se promener.
Mais quelle est cette odeur de durian qui vous titille les narines ? Peut-être serait-il plus raisonnable de vous joindre au cours de tai-chi en plein air…

Après avoir vivifié corps et esprit, vous prendrez bien une tasse de thé matcha accompagné d’un de ces délicieux beignets à l’ananas. Si vous êtes tout nouveau dans le coin, voici la liste des étapes incontournables de votre escapade. Suivez le guide !

Que faire à Chinatown?

L’attraction incontournable de Chinatown est probablement la Golden Gate Fortune Cookie Factory, située au 56 Ross Alley. Pour la petite histoire, sachez que ces cookies sont originaires de San Francisco et non de Chine. D’ailleurs, l’usine peut se targuer d’être la seule de la ville à produire ces petits gâteaux en forme de croissants de manière artisanale depuis 1962. Ici la chance est enrobée et savamment pliée à la main…
Que vous réserve le destin ? Je crois que la réponse est entre vos mains. Non ce n’est pas une métaphore, elle se trouve littéralement à l’intérieur du petit biscuit entre vos doigts. Allez-y, ouvrez…
Dans le meilleur des cas, vous repartirez avec les numéros gagnants de la loterie, autrement il faudra vous contenter d’un proverbe quelque peu obscur.

Si vous cherchez des produits frais et une ambiance atypique, descendez le long de Stockton Street jusqu’à ce que vous trouviez au cœur du marché. Le samedi après-midi, les étals de perles se voient assaillis tandis que l’on se bouscule près des stands d’encens et que l’on se dispute une crevette séchée. Ici, vous trouverez immanquablement tout ce qu’il vous faut et tout ce qui vous sera probablement inutile. Un bruleur d’encens, du baume du tigre, un bracelet en jade, une statue de carpe en porcelaine, on vous laisse voir lequel rentre dans la seconde catégorie…

Si vous doutez de mes aptitudes à retranscrire l’Histoire de Chine ou que vous souhaitez en apprendre davantage, le Museum of the Chinese Historical Society of America, situé sur Clay Street, dispose d’une collection incommensurable de documents et de photographies retraçant l’évolution de la communauté au sein de la ville. Il est ouvert du mardi au vendredi de 12h à 17h ainsi que le samedi de 11h à 16h et il ne vous en coûtera que 5$.

J’imagine que vous n’aurez rien contre un petit détour par la Golden Gate Bakery…  La file d’attente en dit long sur la qualité des tartelettes aux œufs (on me murmure qu’il s’agirait des meilleures de la ville…).

Pour vous dépenser un peu et vous faire déculpabiliser accessoirement, vous pouvez marcher jusqu’au sanctuaire de Tin Hau, l’un des plus anciens temples taoïstes des Etats-Unis qui soit toujours en activité. Dédié à la déesse de la mer, il se trouve au 4e étage d’un immeuble situé place Waverly et ne s’apparente en aucun cas à un temple ordinaire. Ouvrez l’œil et guettez les lanternes de verre et l’odeur d’encens.

Evidemment, vous ne pouvez décemment pas repartir de Chinatown sans avoir goûté aux célèbres dim sum. On vous recommande la House of Xian Dumpling, le paradis du ravioli vapeur, du bao et de la boulette maison… C’est simple et très bon.

Portsmouth Square offre une véritable bouffée d’air frais et une immersion incomparable dans l’Asie du XXIe siècle, on y croise des couples attablés autour d’un jeu de mah-jong, des retraités occupés à jouer aux cartes et de petits groupes pariant sur tout et rien…

Enfin, si vous avez raté le Nouvel An chinois, nous entamons tout juste la période de l’Autumn Moon Festival, un moment où l’on se réjouit des précédentes récoltes et remercie la lune, symbole de fertilité et de renouveau. A cette occasion, ne ratez pas le défilé, le lâcher de lanternes et les dégustations de gâteaux de lune.

 

***

Ne délaissez pas le Golden Gate, la Colt Tower ou le Fishermans’ Wharf pour autant, San Francisco est une ville cosmopolite qui vous réserve de nombreuses surprises. Néanmoins, avec plus de 300 restaurants, des salons de thé, des pâtisseries et karaokes, il ne fait aucun doute que Chinatown occupera une partie de votre séjour et une jolie place dans votre cœur.